jeudi 23 mars 2017              connexion

Toute vidéo peut être redistribuée sans permission (à but non lucratif seulement)


Pour  télécharger, cliquez-droit sur ce lien avec votre souris et choisissez "enregistrer la cible sous"

Khalil (Egypte) Khalil a commencé à mémoriser le Coran à un très jeune âge et a développé ce qu’il a appelé un amour pour la Parole de Dieu. En grandissant, il a commencé à lire des livres sur l’Islam et sur l’interprétation du Coran. En distinguant les musulmans des non-musulmans sur la base de l’enseignement coranique, il a fini par classer ses parents dans la catégorie des infidèles. Selon sa manière d’interpréter le Coran, une petite chose, comme l’absence de voile chez une femme, par exemple, faisait d’elle une non-musulmane. Si un homme ne se laissait pas pousser la barbe, il le considérait comme un non-musulman. Les chrétiens faisaient partie de ses pires ennemis et il a commencé à les attaquer ainsi que les églises. Le Groupe Islamique, déterminé à renverser le gouvernement laïc égyptien et à installer un gouvernement musulman radical, l’a enrôlé avant de faire de lui un dirigeant local. Son groupe a participé à l’enlèvement d’un célèbre écrivain musulman modéré qui avait osé critiquer le Groupe Islamique.


Les autorités ont fini par arrêter Khalil et la majorité des membres du groupe. Il a passé deux années en prison, subissant la torture. A sa sortie, il a quitté l’Egypte pour rejoindre le Yémen  accompagné d’autres musulmans radicaux. Au départ de cette base d’opérations, ils ont continué à échafauder des plans d’insurrection armée en Egypte.


Leurs plans ont toutefois été découverts par les autorités locales; plusieurs d’entre eux ont une nouvelle fois été arrêtés, et l’option militaire a été presque abandonnée. De retour en Egypte, ils ont dû minimiser l’importance de toutes leurs activités. A la lecture d’un article dans le journal du Caire au sujet de chrétiens arrêtés en Egypte pour des actes de prosélytisme, Khalil et son groupe ont décidé qu’il était grand temps de faire quelque chose au nom de l’Islam. Etant donné leur petit nombre, ils ont toutefois décidé que leur combat allait être intellectuel. Sur la base de recherches, ils écriraient un livre qui prouverait que Mohammed est le vrai Prophète de Dieu, et que la Bible des chrétiens et des juifs est un texte corrompu.  Khalil a été choisi par son Emir, le chef du Groupe Islamique, pour faire les recherches et écrire le livre. Il s’y est tout d’abord vivement opposé, avant d’accepter le projet qu’il a décrit comme ‘la chose la plus détestable’ qu’il ait jamais faite.


Après avoir lu la Bible entièrement et comparé ce qu’il avait lu avec de nombreux livres islamiques, Khalil s’est étonné de découvrir que les textes de la Bible n’étaient ni inexacts ni corrompus. Il s’est au contraire étonné de ce que la Bible enseignait au sujet du pardon et de l’amour inconditionnel, comme en témoignent la vie et les paroles de Jésus. Il a été particulièrement frappé de lire que Jésus avait dit à ses disciples qu’ils devaient s’attendre à être persécutés, et que deux mille ans plus tard, cette persécution avait lieu exactement comme Jésus l’avait annoncé. La lecture de la Bible l’a aidé à comprendre pourquoi les chrétiens en Egypte n’avaient jamais appliqué la loi du talion envers les musulmans, et la raison pour laquelle il leur avait toujours été facile de pardonner et d’oublier. Autant il avait haï la Bible, autant il est tombé amoureux de son message et de son enseignement.


Il avait toutefois un travail à effectuer, et il était résolu à prouver que Jésus n’est pas Dieu et n’avait jamais été crucifié. En s’appuyant sur une étude du Coran, il a relevé toutes les qualités et tous les attributs que le Coran reconnaît à Dieu, et a ensuite parcouru le même livre  pour y découvrir les attributs de Jésus. Selon le Coran, Dieu est le créateur, celui qui guérit, celui qui pourvoit, le seul qui peut rendre la vie aux morts, le seul qui opère des miracles, le seul qui juge avec justice, pour ne citer que quelques-uns de ses attributs. A son grand étonnement, Khalil a découvert que le Coran reconnaît les mêmes attributs à Jésus (Isa) ;  Khalil avait ainsi la preuve que Jésus et Dieu sont en effet un.


Les doutes ont commencé à grandir et la vie de Khalil est devenue misérable. Il avait toujours aimé l’Islam et avait toujours cru que Mohammed était le seul chemin qui mène à Dieu.  Mais si Jésus et Dieu étaient un, qui est Mohammed et quel est le chemin qui mène au ciel?
Un jour, l’Emir est venu rendre visite à Khalil et a découvert toutes les preuves que Khalil avait rassemblées (la déité de Jésus, le Coran n’étant pas la Parole de Dieu, etc.). Il ne croyait pas ce qu’il lisait. Il a dit à Khalil qu’il le tuerait s’il partageait ses idées hérétiques avec un musulman, et qu’il le considérait à partir de ce jour-là comme un infidèle.
Khalil avait toutefois la ferme conviction que la foi chrétienne était le seul chemin. Il avait soif d’apprendre, et il a décidé de se joindre à une église. Comme il était connu pour son zèle musulman, personne ne le croyait et ne voulait avoir de communion avec lui, même les pasteurs. Il était déçu et pensait qu’après tout il avait peut-être tort, et que la foi chrétienne n’était peut-être pas le chemin qui mène au ciel. Mais une voix intérieure lui disait de ne pas regarder aux hommes.


Un jour, alors qu’il essayait de donner un coup de téléphone dans un café, on lui a volé sa  mallette. Elle contenait tous ses documents de recherche, sa Bible et sa carte d’identité. Il était terrifié parce que tous ses écrits allaient être considérés comme du blasphème, et parce que la serviette contenait également sa carte d’identité. Il s’est pressé de rentrer chez lui, troublé et tourmenté. Arrivé dans sa chambre, il a commencé à se repentir pour tout ce qu’il avait fait, et il pensait que Dieu était en train de le punir pour avoir osé penser que Mohammed n’était pas un envoyé de Dieu, et que le Coran n’était pas la parole de Dieu. Il s’est repenti, s’est lavé et a sorti sa carpette pour prier, mais il ne pouvait ni plier ses genoux ni ouvrir la bouche pour prononcer une parole du Coran. Il s’est assis et a dit: ‘Dieu, tu sais que je t’aime, et je sais que tu veux que je marche sur le droit chemin. Dieu, je ne peux plus résister. Tout ce que j’ai fait, je l’ai fait pour essayer de te plaire. Je t’en supplie, délivre-moi de ces ténèbres.’


Cette nuit-là, Khalil a dormi comme il ne l’avait plus fait depuis des années. Dans un rêve, il a vu un homme qui s’est approché de lui, et qui lui a dit qu’il était celui que Khalil  cherchait. Khalil ne connaissait pas cet homme. Celui-ci lui a alors demandé de regarder dans le livre (la Bible). Khalil lui a dit que le Livre ainsi que tous ses papiers étaient perdus. L’homme lui a répondu : ‘Le Livre ne se perd jamais. Lève-toi et ouvre ton armoire, et tu le trouveras. Quelqu’un te ramènera le reste de tes papiers pour la fin de la semaine’.


Khalil s’est réveillé de son rêve et a ouvert son armoire. Sa propre Bible était à l’intérieur sur une étagère. Sachant qu’il avait vu Jésus, il a couru dans la chambre de sa mère, l’a réveillée et l’a suppliée de lui pardonner d’avoir brutalisé la famille et de l’avoir traitée avec dureté. Mais sa famille n’a pas été la seule avec qui il a cherché à se réconcilier. Très tôt ce matin-là, Khalil est descendu dans la rue, saluant les amis et les étrangers, sans distinction. Il s’est mis à la recherche des chefs d’entreprises chrétiens qu’il avait volés ou envers qui il avait agi avec malhonnêteté, et il leur a demandé de lui pardonner également.


Dans les mois qui ont suivi, Khalil a grandi dans sa nouvelle foi, gagnant petit à petit la confiance des chrétiens dans son entourage et il a trouvé la communion fraternelle dans une église. Il a été baptisé et il continue à affronter les attaques physiques et les menaces qui pèsent sur sa vie, parce qu’il pense que le prix à payer pour Celui qui lui a tout donné n’est  jamais trop élevé.

             Toute vidéo peut être redistribuée sans permission (à but non lucratif seulement)